Seniors

Comprendre et prévenir les chutes chez les seniors

Les enfants tombent pour apprendre à marcher, les adolescents tombent amoureux et les seniors ne tombent pas par hasard. Contrairement à la croyance populaire, les chutes ne sont pas inévitables et il est tout à fait possible de les prévenir chez de nombreux seniors. Il est d’ailleurs relativement facile de corriger certains facteurs de risque associés aux chutes et en cas de chute, il est également possible de réduire la sévérité des blessures.

Les chutes chez les seniors ne se produisent pas au hasard.

Bien que cela puisse paraître contre-intuitif, la plupart des chutes se produisent sur des surfaces planes, sur le chemin de la salle de bain par exemple. Même si les surfaces planes ne semblent pas constituer un danger potentiel, il est toujours important d’y prêter attention. Il existe de multiples facteurs à prendre en compte.

Troubles de la vision ou de l’audition. Avec l’âge, nous sommes nombreux à subir une altération de la vue liée à des affections telles que la sécheresse oculaire et le glaucome. Toutefois, ces changements corporels normaux peuvent nous rendre plus susceptibles de tomber. Les seniors souffrant de pathologies oculaires courantes, telles que la cataracte et le glaucome, peuvent avoir des difficultés à s’orienter sur un terrain irrégulier et à repérer les dangers potentiels.

Difficultés liées aux jambes et aux pieds. Les seniors qui se sont blessés au pied ou qui présentent des pathologies telles que la neuropathie diabétique (lésions nerveuses causées par l’hyperglycémie, qui affectent généralement nos jambes et nos pieds), la sésamoïdite (inflammation des tendons) et les troubles du tissu conjonctif peuvent également être plus susceptibles de tomber. Des chaussures inconfortables peuvent tout aussi contribuer à la douleur des pieds et à favoriser les chutes. Il faut alors porter essentiellement des chaussures ajustées et confortables pour éviter les irritations.

Les risques environnementaux. L’environnement dans lequel vivent les séniors peut également être une cause potentielle de chute. Il pourrait s’agir de situations causées par une pièce mal éclairée, un sol mouillé, des escaliers cassés ou même des meubles gênants ou des objets encombrants. Pour prévenir les chutes, il est important d’apporter les modifications nécessaires à votre espace et de créer un environnement adapté à l’âge de nos proches.

Le manque d’exercice peut entraîner une fragilisation des muscles et une altération de l’équilibre chez les seniors. C’est pourquoi il est primordial que les seniors fassent régulièrement de l’exercice pour renforcer leurs muscles et leur équilibre et afin de nous épargner les douleurs articulaires. Il faut s’assurer d’intégrer l’activité physique dans la routine quotidienne pour garder le corps en forme et dynamique.

Que faire en cas de chute chez un senior ?

La première étape, et vraisemblablement la plus importante, lorsque le senior tombe, est de garder son calme et de ne pas paniquer. Dans la mesure où un proche est aux alentours pour apporter son assistance, la principale chose à faire est de lui apporter une aide efficace. Après quoi, il faut évaluer la situation et vérifier toute blessure en commençant par la zone de la tête. Demander si notre senior ressent une douleur et où se situe-t-elle ?

S’il souhaite se lever, se lever lentement, à condition qu’il n’y ait aucun signe de fracture ou d’autres blessures graves. S’assurer que nous disposons d’appareils fonctionnels ou de meubles stables auxquels nous pouvons nous accrocher, comme une chaise ou une barre d’appui pour se soutenir. Si, à un moment ou à un autre, il y a un blocage, un mal ou une trop fatigue importante se fait ressentir pour se relever, arrêtez-vous. Dans ces cas, les seniors doivent être capables de se lever par nous-même, tandis qu’une personne nous aide à rester stable. Dans le cas contraire, appeler une ambulance.

Effets secondaires et médicaments. Les médicaments pour soigner la dépression, l’hypertension artérielle et les troubles du sommeil peuvent également entraîner des chutes en raison de leurs effets secondaires. Parmi les plus courants, citons la somnolence, les vertiges et les pertes d’équilibre. Certains médicaments visant à traiter le diabète et les problèmes cardiaques peuvent également rendre l’équilibre des seniors instables, provoquant une perte d’équilibre et éventuellement une chute.

Passez régulièrement des examens de la vue pour conserver une vision saine, il est conseillé aux adultes âgés de 18 à 60 ans de se soumettre à des contrôles et examens oculaires réguliers tous les deux ans. Toutefois, les adultes « à risque » et les seniors doivent prendre ces rendez-vous plus fréquemment. Les seniors de 61 ans et plus devraient passer des examens annuels et rien de moins. Cela permet à votre médecin de mettre à jour votre ordonnance et de détecter si les signes d’affections oculaires, susceptibles d’altérer votre vision et d’augmenter le risque de chute. Mieux vaut prévenir les chutes des seniors que les guérir. Les chutes peuvent avoir des répercussions sur la santé des séniors et occasionner de fortes contraintes telles que la diminution de la capacité à se mouvoir, des opérations chirurgicales onéreuses et même une remise en cause de l’indépendance. Prendre de l’âge est une étape normale de la vie, mais tomber ne l’est pas. Assurez-vous que les chutes ne vous affectent pas et munissez-vous des outils et informations nécessaires pour rester actif et en sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.