maçonnerie

Maçonnerie, les différents types de fondations 

Toute construction a besoin d’une solide base pour éviter son effondrement. C’est pour cela que les fondations sont indispensables. Elles font partie des éléments architecturaux d’un bâtiment et ont pour fonction de s’opposer au tassement. Mais elles permettent aussi d’éviter les infiltrations d’eau et d’assurer la transmission des charges.

Les trois types de fondations

Une mauvaise édification, et ce sera la catastrophe. Si vous avez un projet de construction, l’assise est un élément capital à ne jamais négliger. Il est toutefois difficile de comprendre un terme aussi technique. Découvrez alors ses trois principaux types.

Il y a tout d’abord la fondation superficielle, idéale pour les terrains stables. En effet, elle n’a pas à descendre en profondeur. Cela signifie aussi qu’elle n’entraînera pas de frais supplémentaires sur votre budget. Les charges de l’édifice reposent sur une couche de sol qui se trouve à 60 cm de la surface. De plus, cette option ne nécessite pas de renforts spécifiques. C’est d’ailleurs le moyen le plus simple et le moins onéreux pour édifier une maison. L’assise semi-profonde quant à elle nécessite une descente un peu plus profonde dans le sol. L’objectif est d’atteindre la bonne terre capable de supporter les charges de l’immeuble. On parle donc de 2 à 6 cm de profondeur. C’est la technique idéale pour les terrains qui présentent des caractéristiques pouvant mettre en danger votre demeure. Le coût de réalisation sera donc majoré. Enfin, il y a les soubassements profonds. C’est l’option la plus appropriée pour les parcelles instables avec des natures sensibles à la compression. Il faudra creuser bien profondément entre 5 à des dizaines de mètres pour repérer le sol robuste. Le professionnel utilisera des micropieux, des pieux métalliques, vissés et refoulants. D’ailleurs, vous pouvez contacter un professionnel comme cet artisan maçon à Orléans pour la bâtir dans les règles d’art.

Bien choisir ses fondations

Il faut noter que les assises d’une maison ne représentent qu’une partie de l’ouvrage entre les différentes étapes de la construction. Toutefois, elles sont fondamentales. Avant de les creuser, il faudra effectuer une étude minutieuse du sol. Pour cela, sollicitez les services d’un expert en travaux de maçonnerie.

Effectuée par un expert, cette analyse permettra de définir et de valider la dimension et l’ardeur des soubassements. De cette manière, vous pouvez être certain d’une répartition optimale des charges sur des bases parfaitement stables. Selon les caractéristiques du terrain, le coût de cette opération peut être plus ou moins important. Par exemple, pour bâtir un immeuble sur un chantier en pente, il faudra chercher la roche pour construire solidement l’habitation.

Par ailleurs, une résidence individuelle recevant moins de fardeaux peut être bâtie sur un terrain de qualité moyenne. En revanche, ériger un grand immeuble, il faudra une terre de haute qualité. D’autres paramètres entrent alors en ligne de compte pour déterminer le prix des travaux de fondation comme :

  • les éventuelles inondations
  • les glissements
  • les tassements de la parcelle
  • la présence marnière, etc

 Vous pouvez faire une enquête auprès de vos voisins ou parcourir le plan de prévention des risques. Ce dernier est disponible auprès des services municipaux. De cette façon, vous pouvez être certain de choisir les meilleures assises pour votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.