pilote de drone

Devenir un pilote professionnel de Dronetech

Le métier d’opérateur de drones devient de plus en plus sollicité. La France est passée d’une centaine d’organismes exerçant ce métier en 2012, à 2000 télépilotes minimum aujourd’hui.

Devenir un pilote de drone professionnel est accessible à celui qui ne se décourage pas face aux différentes procédures administratives à suivre. Mis à part cela, vivre de sa passion est le métier le plus réjouissant et excitant qui puisse avoir. Réaliser des clips, voire des films via des images capturées par drone, et éblouir les spectateurs par ces prises d’image aérienne. N’est ce pas un métier passionnant.

Nous allons découvrir comment réussir à devenir un pilote professionnel de drone.

Les étapes à suivre pour devenir pilote professionnel de drone

Nous allons vous décrire en deux simples étapes, comment devenir un pilote professionnel de dronetech europe en mesure d’assurer différents projets pour différents clients.

Obtenir une déclaration de niveau de compétence

Il est obligatoire en France de suivre une formation théorique de pilotage de drone, pour décrocher une DNC (déclaration de niveau de compétence). Cette déclaration est demandée par la direction générale de l’aviation civile (DGAC). Elle est délivrée par un organisme de formation de pilotage de drone.

Vous devez donc avoir connaissance :

  • Du drone ;
  • De comment manipuler un drone ;
  • Des conditions à respecter avant un vol ;
  • De comment faire voler un drone ;
  • De comment réaliser des prises de vue aériennes ;

Vous avez le choix pour vous former au pilotage à deux alternatives. Passer par un organisme de formation au pilotage professionnel de drone. Ou bien faire preuve d’autodidactisme et apprendre par vos propres moyens comment piloter un drone. En vous référant à des tutoriels en ligne et en vous entraînant des heures avec votre propre drone. Pour ensuite prendre contact avec un organisme spécialisé pour obtenir votre déclaration de niveau de compétence.

Sachez cependant, que si vous optez pour la deuxième option, un drone bon marché ne ressemble pas à un drone de qualité professionnelle.

Obtenir un brevet théorique de pilote d’ULM

Après l’obtention de la déclaration du niveau de compétence, il vous faut obtenir le brevet théorique de télépilote d’ULM.

Obtenir ce brevet est important parce qu’un drone utilisé dans un cadre professionnel est considéré comme un aéronef. Et son pilote doit respecter le même protocole que pour n’importe quel autre aéronef.

Un opérateur de drone doit donc avoir une connaissance précise sur les règles applicables au pilotage d’aéronefs, sur l’aérologie et sur la météorologie. Ces acquisitions sont une condition sine qua non pour devenir un pilote de drone professionnel. Car en pilotant, vous devez assurer la sécurité des individus et des biens dans le périmètre de votre pilotage. Dans le cas contraire, vous êtes tenu pour responsable.

L’examen pour l’obtention du brevet de pilote d’ULM se déroule sous forme de QCM dans le centre d’examen le plus proche de chez vous (après vous être inscrit).

Pour cela, vous n’êtes pas obligé de passer par un organisme de formation. Vous pouvez vous documenter via des livres ou sur internet, comme vous avez la possibilité de vous entraîner en ligne en répondant à des QCM. Après avoir obtenu votre brevet théorique de pilote d’ULM et votre déclaration de niveau de compétence, vous pouvez créer votre entreprise en vous spécialisant dans un domaine, acheter votre matériel et avoir vos propres clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.